Parc culturel Aimé Césaire, 97200 Fort-de-France
Service Municipal d'Action Culturelle
Lieux culturels
0596 60 10 67

En 1975, le conseil municipal de la ville de Fort-de-France, adopte le principe de la création d’un organisme chargé exclusivement de l’action culturelle à Fort-de-France.

L’importance croissante du festival et les stages de formation représentaient une lourde charge pour les services municipaux et une spécialisation devenait nécessaire.

Dans un premier temps la formule de l’Office du tourisme fut retenue, à savoir un organisme avec un budget autonome.

L’OMDAC naquit donc sous les meilleurs auspices et s’installa dans les locaux du Parc Floral. Sous la direction d’Yves-Marie Séraline, l’OMDAC jeta les bases de l’action culturelle au Parc Floral et dans les quartiers populaires de la ville.

De très nombreuses activités virent le jour. En plus des disciplines assurées par les animateurs, il fut très souvent fait appel à des éléments extérieurs pour dynamiser les quartiers sur des manifestations ponctuelles (orchestres, diaporamas, …).

A noter que le Festival 75, dédié à la victoire du peuple vietnamien, fut organisé par l’OMDAC.

L'OMDAC devient Le SERMAC

La croissance des besoins et des questions relatives à la gestion amenèrent le conseil municipal à transformer l’Office en service municipal, partie dès lors intégrante de l’organigramme municipal et assimilable aux autres services, tels le service technique, le service de l’Etat - Civil, le service informatique ...

Cette formule déchargeait le SERMAC de beaucoup de tâches administratives et financières, lui permettant ainsi de mieux se consacrer à ses tâches culturelles. Par ailleurs, en devenant un véritable service municipal, l’organisme culturel de Fort de France pouvait bénéficier, de l’aide matérielle de tous les autres services municipaux.

Le SERMAC, Service Municipal d'Action Culturelle, forme des martiniquais depuis plus de 30 ans.


Proverbe créole du jour

Ti grenn ka fè gwo pyébwa.

Il ne faut pas se fier aux apparences.

Découvrez cette semaine

Chiffre du jour

2 000

C'est le nombre de malades drépanocytaires à la Martinique en 2015.

Espèces en danger
Langouste en Martinique

Considérées pendant longtemps comme des animaux de peu d'intérêt commercial à la Martinique, les langoustes y sont aujourd'hui des crustacés très recherchés.

Ce grand crustacé, dépourvu de pinces,...