Vous êtes ici : Martinique A nu > Patrimoine > Personnalités martiniquaises > Autres > Raymonde Cabrimol
Raymonde Cabrimol militante
Figure des évènements de février 1974
Ouvrière agricole
Autres

Raymonde Cabrimol alias Man Toï, était l'une des figures de la grande grève des ouvriers de la banane en février 1974 en Martinique, une forte personnalité, très écoutée.

Elle a vu les gendarmes tirer sur les ouvriers Les gendarmes tentent de maintenir l'ordre mais rencontrent des difficultés.

Le préfet décide de mettre un terme à la révolte ouvrière. En milieu de matinée, sur le plateau de Chalvet à Basse Pointe les ouvriers se retrouvent en présence des gendarmes qui n'hésitent pas à utiliser leurs armes.

Au cours de cette fusillade, un ouvrier agricole est mort, llmany Sérier. L'émotion est considérable, les gendarmes sont accusés de meurtre.

Le 16 février, deux heures avant l'enterrement de Rénor illmany, le corps de Georges Marie-Louise, un jeune ouvrier maçon de 19 ans, est découvert sur une plage de Basse Pointe, non loin de Chalvet.

Elle était intarissable sur le sujet. Grâce à sa connaissance du terrain, elle a probablement contribué à sauver nombre de ses camarades, surpris ce jour là par la violente répression. Raymonde Cabrimol avait 82 ans.

Raymonde Cabrimol raconte la crise de Février 74 en Martinique


Proverbe créole du jour

Sé silon van la tché poul panché.

Se dit d'une personne assez influençable.

Découvrez cette semaine

Chiffre du jour

630

C'est la longueur du réseau de routes départementales, en kilomètres, de la Martinique en 2013.
Source : Conseil régional/Conseil Général de Martinique

Espèces en danger
Langouste en Martinique

Considérées pendant longtemps comme des animaux de peu d'intérêt commercial à la Martinique, les langoustes y sont aujourd'hui des crustacés très recherchés.

Ce grand crustacé, dépourvu de pinces,...