Robert Pinchon
Professeur, ornithologue, archéologue...
Personnalités
Naissance Jeudi 16 avril 1914 (Hexagone)
DécèsMercredi 16 avril 1980 à l'âge de 66 ans
Parti il y a 41 an(s), 6 mois et 7 jours

Le père Robert Pinchon est né à Provin en 1913.

Après son ordination chez les Spiritains, il fait des études de sciences à l'université, couronnée par un Doctorat. Il est nommé professeur au collège diocésain de Fort-de-France, à la Martinique.

Il est tout heureux de cette nomination et ajoute sur sa feuille d'affectation, « que ce soit pour toujours », ce qui sera le cas, puisque toute sa vie, il la passera dans ce collège où il arrive le 15 avril 1945.

L'ile est propice aux recherches. Pratiquement rien n'a été fait comme étude dans le domaine de la flore et de la faune en Martinique, avant son arrivée. Les vacances scolaires, il va les occuper à fouiller de fond en comble l'ile et les iles voisines.

Il fait connaitre ses découvertes, en publiant :

  • Les Sciences d'Observation aux Antilles, livre qui sera utilisé dans l'enseignement privé comme dans l'enseignement public pendant de nombreuses années, comme livre de Sciences Naturelles, le 15 avril 1960,
  • La faune des Antilles françaises, tome 1 : Les oiseaux qui sera suivi, en 1963 - tome 2 : Les papillons, en 1969.
  • Quelques aspects de la culture aux Antilles, en 1967,
  • D'autres aspects de la culture aux Antilles, en 1971,
  • Nature antillaise,
  • Le Dynaste Hercule dans les petites Antilles, en 1976,

De nombreux articles paraissent aussi dans les annales des Antilles et la revue de la société d'histoire naturelle.

Il sera même membre correspondant du museum d'histoire naturelle de Paris.

L'étude de la biologie l'amène à réaliser de remarquables collections de papillons, de poissons, de crustacés, de scorpions, de serpents que les martiniquais et les touristes peuvent visiter.

Sa passion pour cette ile de la Martinique et ses habitants le pousse à se lancer dans des recherches archéologiques.

Il fouille en particulier les sites de Marigot et de Sainte Marie...

Il met à jours des poteries Caraïbes et Arawaks, populations qui ont disparu aux temps de l'arrivée des européens, à la fin du 15è siècle.

Le musée du Père Pinchon permet de voir les résultats du travail d'archéologue de l'homme.


Sauvons Les !
Tortue imbriquée

La tortue imbriquée, Eretmochelys imbricata, également appelée tortue à écailles ou tortue à bec de faucon, est l'une des sept espèces actuelles de tortues marines et l'unique représentante du genr...

Proverbe créole du jour

Ayen fôsé pa bon

Rien de forcé, n'est bon

Découvrez cette semaine

Chiffre du jour

4 128

C'est le nombre de naissances à la Martinique en 2013