Vous êtes ici : Martinique A nu > Patrimoine > Personnalités martiniquaises > Politique > Cyrille Charles Auguste Bissette
Cyrille Bisette
Héros de l'abolition de l'esclavage
Politique
Naissance Jeudi 09 juillet 1795 (Fort-de-France)
Décès Vendredi 22 janvier 1858 à l'âge de 62 ans
Parti il y a 161 an(s), 3 mois et 3 jours

Cyrille Charles Auguste Bissette est un homme politique martiniquais.

Il naît à Fort-de-France, dénommé Fort Royal à l’époque.

Bissette est le fils de Charles Borromée Bissette, un mulâtre originaire de la ville du Marin, et d'une mulâtresse libre, Élizabeth Mélanie Bellaine, fille illégitime d’un béké, qui n’est autre que le père de Joséphine de Beauharnais, première épouse de Napoléon et future impératrice.

Il fut un des grands artisans de l'abolition de l'esclavage en France.

Anti-esclavagiste dès 1823 en Martinique, il a été élu député de la Martinique en 1848 et de 1849 à 1851.

A la suite du coup d'État de Louis Napoléon Bonaparte, le 2 décembre 1851, Bissette quitte la politique. Le chantre de l’abolitionnisme devient simple greffier de justice en 1853.

Il s’éteint dans l’anonymat à Paris, le 22 janvier 1858, à l’âge de 63 ans.

Largement inconnu du grand public Cyrille Bissette est resté dans l’oubli. Aucune rue, ou bâtiment, nulle part, ne porte son nom ; Sauf, un modeste rond-point de la commune de Schœlcher, dans l’île qui l’a vu naître.


Proverbe créole du jour

Dlo pa ka monté mòne

A l'impossible nul n'est tenu

Découvrez cette semaine

Chiffre du jour

34

C'est le nombre de communes de la Martinique en 2016.

Espèces en danger
Langouste en Martinique

Considérées pendant longtemps comme des animaux de peu d'intérêt commercial à la Martinique, les langoustes y sont aujourd'hui des crustacés très recherchés.

Ce grand crustacé, dépourvu de pinces,...