La biguine danse traditionnel de la Martinique
danse et musique traditionnelle des Antilles
Née au 19e siècle
Danses

La biguine est née d'un croisement des cultures musicales aux Antilles.

Créée à Saint-Pierre, capitale de la Martinique, par des musiciens qui associèrent le bèlè traditionnel avec la polka, la biguine se développe en trois styles distincts :

  • La biguine de salon,
  • La biguine de bal, 
  • Et la biguine de rue.

Alors que l’esclavage est aboli en 1848, les danses traditionnelles, seules autorisées pour les esclaves et liées aux événements de la vie, cèdent peu à peu leur place à la biguine.

La danse rencontra un succès dans l'Hexagone, lors de l’exposition coloniale de 1931 au cours de laquelle l’ensemble d’Alexandre Stellio, excellent clarinettiste, opéra en grande formation en présence du président de la République de l’époque, Albert Lebrun.

Le groupe Malavoi l'a remise au goût du jour la biguine, avec ses violons.

En 2004, Guy Deslauriers, réalise le film « Biguine », réalisé dans la ville de Saint-Pierre, qui nous fait revivre Saint-Pierre en Martinique, à l'époque où elle était la capitale de la Martinique.

Pour beaucoup d’historiens, Saint-Pierre fut le véritable berceau de la biguine.

Kali - La grev baré mwen (Ballet Exotic de la Martinique)


Autres danses de la Martinique

Proverbe créole du jour

Ou pókó wè san, ou ka kriyé jandam.

Il ne faut pas crier avant d’avoir mal.

Découvrez cette semaine

Chiffre du jour

71 %

C'est le nombre de ménages qui possède un véhicule en Martinique.

Espèces en danger
Langouste en Martinique

Considérées pendant longtemps comme des animaux de peu d'intérêt commercial à la Martinique, les langoustes y sont aujourd'hui des crustacés très recherchés.

Ce grand crustacé, dépourvu de pinces,...